Retour accueil

CHARLES II de NAVARRE emprisonné par le roi de France Jean II, ou comment plonger la France dans le chaos

 

La tentative d'assassinat des frères de Navarre par Jean II ayant échoué, le roi de France allait chercher un autre moyen de se débarrasser du roi de Navarre.

Le 5 avril 1356, le duc de Normandie Charles, fils aîné de Jean II et futur Charles V, avait convié la fine fleur de la noblesse normande à dîner au château de Rouen. Charles II se rendit au repas, qui fut décrit par le chroniqueur Froissart.

Au milieu du repas, Jean II, "qui était passé par la porte de derrière" pénétra dans la salle accompagné du maréchal d'Audrehem et d'hommes en armes. Il s'empara de Charles II et de ses proches, le comte d'Harcourt, Malet de Graville, Maubué de Mainemares et de l'écuyer Colin Doublel, qui avait tenté de protéger son roi.

Les quatre hommes furent exécutés sans jugement dans les heures qui suivirent au champ du pardon à Rouen, et Charles II fut jeté en prison au Château Gaillard.

Philippe de Navarre et Godefroy d'Harcourt, qui avaient préféré ne pas se rendre au repas, furent avertis. Ils envoyèrent des lettres de défi à Jean de Valois, qui se dit roi de France, le menaçant d'une guerre mortelle aussi grande qu'ils le pourront. Ils tinrent parole et combattirent le royaume avec l'aide des Anglais, trop heureux de saisir cette occasion pour intervenir en France.

 

L'arrestation de Charles II à Rouen
(miniature du XIVème siècle)

La forteresse de Château-Gaillard (Eure), où Charles II fut emprisonné en 1356. 

Déjà sa grand-mère Marguerite de Bourgogne y avait été enfermée et y était morte en 1315.

En juillet 1356, Philippe de Navarre accompagné de Normands, de Navarrais et d'une troupe du duc de Lancaster, pénétrèrent en Normandie qu'ils ravagèrent au cours d'une chevauchée de trois semaines. Puis, en Angleterre, il rendit hommage au roi Edouard III, de même que Godefroy d'Harcourt. Les deux hommes revinrent à Cherbourg, pendant que le prince de Galles - fils d'Edouard III - entama une autre chevauchée partant de Bordeaux. C'est au cours de celle-ci qu'il rencontra l'armée française à Poitiers le 19 septembre 1356.

A la bataille de Poitiers l'armée française, supérieure en nombre, fut défaite et le roi de France Jean II fut fait prisonnier. A ce moment, France et Navarre eurent simultanément leurs rois dans les geôles d'un de leurs adversaires. Les Anglais demandèrent la somme astronomique de 4000000 d'écus en échange de la libération de Jean II. Celui-ci paya de sa liberté sa mauvaise gestion de l'affaire navarraise, et mourut captif à Londres en 1364.

Quant à Charles II, il évolua de prison en prison, à Château Gaillard, Paris, Crèvecoeur et Arleux-en-Palluel. C'est dans cette dernière qu'il fut libéré le 8 novembre 1357 par des nobles picards et navarrais. Une fois libéré et alors que le roi de France était captif des Anglais, Charles II allait s'intéresser de près à la politique française.



Retour à l'accueil

Copyright Bruno Ramirez de Palacios 2014-2017 - Tous droits réservés

Toute reproduction intégrale ou partielle des pages de ce site faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (art. L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants.